Mon potager de jardins partagés

En octobre 2017 j’ai loué une parcelle de 25 m2 à l’association des « Jardins partagés » de ma ville. A un bout, 2 m2 étaient occupés par des framboisiers . Le reste à l’abandon. (« mauvaises herbes », terre dure comme de la pierre, cailloux … )

Auteur : Fred
Etat de la parcelle en 2017

Tout d’abord, je vais vous expliquer comment j’ai fait pour transformer ce terrain ingrat en joli potager harmonieux et prolifique.

Ne voulant pas déranger ou pire, tuer les habitants, le minimum a été fait : un coup de tondeuse puis un seul passage du motoculteur (merci B 😉 ).

Ensuite, j’ai mis des bâches opaques sur toute la surface (sauf les framboisiers bien sûr) , bien calées avec des pierres et je les ai laissées jusqu’au mois de janvier 2018.

Pendant ce temps, j’ai lu et potassé différentes formes de cultures pratiquées. Pour moi, le travail de la terre doit être un plaisir, se faire en douceur, sans agressivité, pour elle et tous les organismes y vivant.

Il m’a semblé que la permaculture « simplifiée à la sauce Fred » était parfaite. Toujours partisane du moindre effort, j’ai aussi adopté la grelinette comme instrument de travail, préservant la terre, ses habitants et …. mon dos ;).

En janvier, les bâches ôtées, restaient, en dessous, des grosses mottes et des herbes indésirables … Donc grelinette à fond, puis désherbage final à la main.

Ensuite apport de compost, de terreau récupéré à la déchetterie « verte », feuilles mortes et paille afin de ne laisser aucune parcelle de terre découverte.

Quelques pincées de cendre de bois et voilà 😉

Après cette mise en train, je me suis demandée ce que j’allais y planter. Comme tout nouveau jardinier, la « frénésie du potager »  m’a prise et j’avais envie de tout ! ! !

Mais dans 23 m2…. la place est comptée.

C’est là que j’ai eu l’idée du POSP : Plan d’Occupation des Sols du Potager .

Plan 2018 - A
Plan 2018 - B

J’ai donc dessiné le potager (en 2 partie à cause de sa longueur : 2,70 x 9,30 ) et sur ce gabarit j’ai organisé mes plantations. Cela m’a permis de mieux envisager la rotation des cultures chaque année ainsi que d’éviter les mauvaises associations.

  • Eté 2018 : belles récoltes de tomates, oignons, échalottes , courgettes , pommes de terre et carottes. Quelques courges assez petites . Les panais étaient fibreux, les haricots grimpants installés en tipis n’ont pas beaucoup donné et ont été envahis de pucerons.
  • Hiver 2018 : installations de voliges afin de délimiter le terrain. Plus facile pour la tondeuse et l’entretien. Apport de compost recouvert de feuilles mortes. Fumier de cheval sur les emplacements des futures courges.

J’ai réalisé un nouveau Plan d’Occupation des Sols du Potager (posp). J’ai abandonné les panais, l’aïl ainsi que les radis roses qui ne veulent rien savoir ;).

Plan 2019 - A
Plan 2019 - B
  • Eté 2019 : énormément de haricots verts (en tipi et nains ) , carottes, radis noirs, oignons, échalottes , fruits rouges ….

  • Hiver 2019 : couverture du sol comme d’habitude.

  • Début 2020 : Je récolte encore des radis noirs, des poireaux, des salades et des carottes.

Voici comment se présente mon potager en ce début du mois d’avril 2020 :

Cet article vous a plu?

Partagez le!

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

Recevez les nouvelles fraîches

Ne manquez plus rien, nouveaux articles, vie du potager ou encore les derniers Trucs & Astuces pour vous faciliter la vie. Recevez directement dans votre boite mail les nouvelles fraîches de Potagernération!

2020 POTAGERNERATION – Fait en France

Formulaire de contact

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

MERCI!

Votre message à été envoyé.

Nous ferons en sorte de vous répondre dans les meilleurs délais.

Retrouvez nous sur les réseaux!

26 Partages
Partagez25
WhatsApp
Enregistrer1