Le potager et confinement, comment se débrouiller

Un mois est passé depuis la présentation de mon début de potager. Un mois avec beaucoup de soleil, peu de pluies et des abeilles !

Auteur : Cédric

Le paillage c'est tout un art

Nul besoin de jardinage pour les fleurs sauvages

Je vous ai parlé dans mon premier billet que j’appréciais faire des expériences, il est temps de faire un point sur mes premiers résultats ! Au fur et à mesure de mes lectures, j’ai vite compris l’intérêt d’avoir un sol paillé.

Ayant peu de moyens pour réaliser des couverts végétaux digne de ce nom, je fais avec ce que je dispose sous la main :

Alors oui, je sais, les bouchons ne sont pas esthétiquement beaux mais en passant dans mon local recyclage que je me dit que ces braves bouchons en lièges peuvent surement faire office de paillis pour ce framboisier ! Le liège est léger, se décompose lentement et est excellent pour la protection thermique. Il doit être pratique pour éviter l’évaporation de l’eau de la terre tout en la protégeant de la chaleur cet été. Hop, au boulot !

Les radis et moi c'est tout une histoire

L’été dernier j’ai tenté sans succès de faire pousser des radis en semis direct. Vous aller rire mais j’ai sans doute essayer 2 à 3 fois par mois pendant plusieurs mois: rien ! Cette année je me suis dit: « Aller un peu de méthodologie ! Je vais en faire pousser à différents endroits et de différentes façons pour comprendre ce qui ne va pas. » J’ai donc semé en pleine terre, en godet, en jardinière. Verdict ?

En terre...
...et en jardinière, les radis prospèrent.

Il me semble que mes radis semés en terre sont mangés par des altises. Cependant en mettant d’avantage de semi que nécessaire et en laissant ma pelouse poussée, j’observe que les radis survivent et poussent bien ! J’ai rapidement arrêter de tondre tout autour de mon potager. La cerise sur le gâteau ce sont les papillons et abeilles qui virevoltent! Pour ceux de la jardinière, ils sont intacts.

Le manque de place au potager

J’ai un jardin à la surface modeste et une grande envie de faire pousser des légumes. Mais ! Comme j’apprécie me promener dans mon jardin et observer ce qui pousse ça et là, je me suis amusé à planter et à semer un peu partout.

Le talus, un support en plus!

A mon arrivé je trouvais que le talus, qui parcours tout un côté de mon jardin, serait une gène pour mon projet de potager. Finalement, avec tous les arbres et fleurs sauvages qui poussent dessus je le vois comme un gros plus. Il m’apporte une couverture au vent ainsi qu’un ombrage partiel. De grandes quantités d’herbes hautes y poussent également, ce qui me permettra de les faucher 1 à 2 fois par an puis de les faire sécher. Je m’en servirai en paillis. Il y a environ 1m à 1m50 entre le talus et le grillage derrière, j’y est planté des pommes de terre: je suis curieux de voir si la récolte sera fructueuse !

Un futur projet

J’ai lu dernièrement plusieurs articles sur l’intérêt (pour la biodiversité ) de ne plus tondre entièrement sa pelouse mais d’en garder une partie pour la partager avec nos voisins de la nature. La tonte de pelouse était jusqu’à présent une évidence pour « entretenir » un jardin et aujourd’hui il en est tout autre. Ayant une partie de mon jardin non-utilisé, une idée à germée pour apporter une aide à mon environnement. L’idée? Dans quelques semaines !

Sur cette surface bientôt un futur spectacle ?

Le mois prochain je ferai un point sur le jardin. Salades, courges, tomates et concombres seront de la partie. Moi qui pensais avoir du mal à faire pousser quoique ce soit, ce début de potager est super-motivant !

Bonne journée à tous, Cédric

Cet article vous a plu?

Partagez le!

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

3 réponses

  1. Si les radis noirs poussent bien, je tenterai ma chance ! 🙂
    Effectivement les radis en pleine terre sont mangées mais les salades à côtés sont bien protégées, je vais continuer dans semer à côté des laitues 😉

  2. Hello.
    Je n’arrive pas à avoir de radis roses. Par contre, j’ai eu de très beaux radis noirs cet hiver 😉
    Très bonne idée les bouchons de liège !
    Bel article !

  3. J’ai sensiblement la même expérience que toi sur les radis! J’en ai semé tout les ans en pleine terre, et j’ai toujours eu des soucis! ( radis creux etc.. ) je pense que je vais tester les radis dans des récipients en tout genre, merci!

Les commentaires sont fermés.

Recevez les nouvelles fraîches

Ne manquez plus rien, nouveaux articles, vie du potager ou encore les derniers Trucs & Astuces pour vous faciliter la vie. Recevez directement dans votre boite mail les nouvelles fraîches de Potagernération!

2020 POTAGERNERATION – Fait en France

Formulaire de contact

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

MERCI!

Votre message à été envoyé.

Nous ferons en sorte de vous répondre dans les meilleurs délais.

Retrouvez nous sur les réseaux!

12 Partages
Partagez11
WhatsApp
Enregistrer1